Inscrivez votre action dans une démarche de qualité de travail®:
l’ultime levier de bien-être et de compétitivité

Qu'est-ce qu'une démarche de qualité de travail® ?

La performance sociale et financière d’une organisation est d’abord le fruit d’une dynamique de dialogue continu sur le travail et ses critères de qualité entre ses acteurs.

A cela une raison simple : l’entreprise réunit des acteurs portés par des contraintes et des objectifs forcément différents, qu’il est donc nécessaire de mettre en débat pour parvenir à des compromis productifs. Les objectifs et les contraintes d’un salarié ne seront jamais les mêmes que ceux d’un manager ou d’un dirigeant…

En conséquence, une condition fondamentale du bon fonctionnement d’une entreprise dépend de la capacité de son organisation et de sa direction à apporter le cadre de la mise en discussion des questions du travail de l’opérateur et le cadre de la mise en discussion des contradictions entre les logiques de Direction et de terrain.

A défaut, salariés ou managers se retrouvent à assumer seuls les objectifs et contraintes contradictoires ou incompatibles avec les nécessités de leur travail. C’est alors la porte ouverte à une double dégradation…Celle des indicateurs sociaux et financiers de l’entreprise.

Nous n’inventons rien : notre approche de la santé au travail et de l’efficience organisationnelle a fini par s’imposer dans le débat public, ou parmi les théoriciens et chercheurs. Par exemple, l’ANACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) mobilise depuis bien longtemps le “carré des acteurs” pour évoquer l’enjeu du dialogue entre Direction, salariés, managers et représentants du personnel. Yves Clot, ancien directeur de la chaire de psychologie du travail du CNAM résumait une part de sa pensée qui a fait date en un mot : “pas de bien-être sans bien faire“. Où la notion de bien-faire est par nature multi-critères, donc se débat… Nous songeons également au contenu de l’accord sur la Qualité de Vie au Travail de 2013 ou bien encore au Plan Santé au Travail 2016/2020 du ministère du Travail…

Concrètement, une démarche de qualité de travail® se traduit par un processus animé par un tiers indépendant de réflexion, de décision et d’action sur le travail, mais aussi, en amont, de mise en débat du travail entre salariés, salariés et managers, managers et décideurs, décideurs et représentant du personnel. Et ce, aussi bien pour réussir une transition, sortir d’une crise sociale, développer l’engagement dans le travail, en finir avec des process couteux et superflus…

 Une posture d'équidistance pour dirigeants engagés 

COSMOSE, ce sont…

… Des experts des organisations et de la santé au travail, des tiers-intervenants expérimentés au service des entreprises qui ont besoin de remettre un vrai dialogue, un vrai débat sur le travail au coeur de leur projet et de leur fonctionnement quotidien.

Nous sommes extrêmement attachés à notre indépendance et notre équidistance entre les dirigeants, les managers, les salariés et leurs représentants.

 Notre approche s’adresse à des dirigeants engagés, qui veulent…

  • Que les salariés se sentent écoutés et reconnus par leur hiérarchie
  • Que les salariés soient force de proposition pour orienter le destin de leur entreprise
  • Tendre vers un dialogue social prenant mieux en compte les réalités du travail
  • Accroitre la création de valeur par une action de fond sur les RPS et la QVT
  • En finir avec des tâches superflues et process inutiles qui engendrent tensions et démotivation
  • Affirmer un peu plus la dimension RH de leur entreprise comme composante de sa stratégie
Une démarche multidimensionnelle

Dans le cadre d’une démarche de qualité de travail®, le tiers ne se substitue pas aux acteurs et à leurs responsabilités. Par contre, il est le promoteur et le garant d’un processus au service de chacun d’eux, qu’ils soient décideur, salarié, manager ou représentant du personnel.

Ce processus est forcément unique : nos interventions ne peuvent être que sur-mesure, autant que le problème de nos interlocuteurs est unique. Nos interventions sont aussi multi-dimensionnelles. C’est dire que la particularité d’une démarche de qualité de travail est d’impliquer, au cours d’une même intervention, différents types d’exercice : espaces de dialogue sur le travail, analyse et clarification du problème, assistance managériale, assistance psychologique, construction du plan d’actions…

Diagnostic socio-organisationnel

« Le problème, c’est le problème » résumait Michel Crozier. Ce à quoi François Dupuy, que tout dirigeant et manager gagnerait à connaitre, ajoute : “Faute de comprendre cela, on passe son temps à trouver des solutions à des problèmes que l’on ne connait pas“.

5

Assistance au management

Parce que trop souvent, le manager est seul face à ses responsabilités, seul avec ses ressources, ses talents personnels, mais aussi ses fragilités, de posture ou de tempérament. Seul pour comprendre des situations complexes et y répondre.

3

Espaces de dialogue sur le travail

L’intérêt de ces temps est d’éviter de faire son métier ou de vivre une situation seul, mais au contraire fort de l’apport et des éclairages de ses pairs. Pour faire son travail en restant pleinement soi, mais en étant plus que soi, “meilleur que soi-même” (Alain Jacquard).

4

Concertation de projets

Dans le respect du pouvoir d’organisation de l’employeur, il est parfois utile de construire un projet en s’appuyant directement sur la base. Cela pour éviter des erreurs à l’impact business…Et aussi car c’est un excellent levier d’engagement et de cohésion !

2

 Médiation duale ou d’équipe

Comment renouer le fil de la relation entre deux personnes, ou dans une équipe ? Le médiateur, s’il fait le constat d’une demande, pose le cadre du dialogue et aide à déconstruire le problème jusqu’à, peut-être, lui donner une perspective positive, traduite en actions réciproques.

6

Assistance psychologique

Qu’est-ce qui, dans les conditions de travail, engendre, à un moment donné, une rupture ? Traduite en arrêt-maladie, tensions ou/et allégations de harcèlement ? Tout le travail du psychologue est de travailler cette question avec la salarié ou le manager, et ce, avant un point de non-retour.