Notre conviction est qu’il existe un intérêt commun de l’entreprise et des salariés, qui ne se décrète pas et qui implique un dialogue dynamique et continu sur le travail entre salariés, managers, décideurs et représentants des salariés.

Cet intérêt commun ne se décrète pas, tant l’entreprise, par nature, réunit des acteurs portés par des contraintes et des objectifs opposés : les contraintes qui pèsent sur un manager, un salarié, un décideur ou un représentant du personnel ne seront jamais les mêmes.

Il faut pourtant tisser des compromis, seuls à même de permettre à l’entreprise de tendre, conjointement, vers des conditions sociales de travail et de performance financière optimales.

Comment tisser ces compromis ? Par un processus de dialogue animé par un tiers, certes, qui permet ce dialogue. Plus largement, grâce à l’instauration d’une organisation du travail et des pratiques managériales adaptées, grâce aussi à une qualité du dialogue social institutionnel.

Rien de plus inapproprié, pour tendre vers ces objectifs, que de faire du benchmark et de se comparer, ou de chercher des solutions toutes faites : la meilleure organisation du travail, les meilleures pratiques managériales, le bon dialogue social est celui qui vous correspond, correspond à l’histoire de votre entreprise, à son environnement (client/marché, concurrence, relation-fournisseur…).

Aussi, une démarche de qualité de travail® se traduit par un processus animé par un tiers indépendant de réflexion, de décision et d’action sur le travail, mais aussi, en amont, de mise en débat du travail entre salariés, salariés et managers, managers et décideurs, décideurs et représentant du personnel.

Et ce, aussi bien pour réussir une transition, sortir d’une crise sociale, développer l’engagement dans le travail, en finir avec des process couteux et superflus…Et, en tout état de cause, pour vous permettre de trouver les réponses qui correspondent en matière d’organisation du travail, de management du travail et de dialogue social sur le travail.

        

Le concept de qualité de travail

prend en charge les enjeux respectifs des entreprises et des salariés

dans le champ de leur intérêt commun.

Entreprises

  • Proactivité, engagement des salariés
  • Accroissement de votre capacité d’innovation
  • Baisse de l’absentéisme, du turnover, des départs non souhaités et des arrêts de travail
  • Baisse des RPS  et des situations pathogènes (suicides, burn-out…)
  • Baisse des coûts directs et des coûts cachés
  • Baisse du temps perdu dans les conflits interpersonnels

Salariés

  • Meilleure qualité de vie au travail
  • Meilleures possibilités d’expression au travail et de prise en compte de ses apports
  • Meilleure écoute de ses difficultés
  • Meilleur équilibre entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle
  • Maîtrise des situations de stress
  • Possibilités accrues de mieux faire votre travail

Gains de compétitivité

.

.

Satisfaction et engagement durable dans la mission de l’entreprise

.