Bertrand Arnould intervient dans la sphère publique, soit dans le cadre de formations, soit de diagnostics et d’accompagnements à l’élaboration de plans d’actions sur le sujet des risques psychosociaux.

La Qualité de Vie au Travail, les risques psychosociaux : des sujets qui traversent la sphère publique et para-publique…

La fonction publique, d’Etat, des collectivités territoriales ou hospitalière est traversée par de profondes transformations. Elles sont induites de la RGPP, devenue la MAP… Elles sont tout simplement le fait d’une contrainte budgétaire, de priorités qui changent, d’un besoin d’adaptation à un environnement qui évolue… Parfois encore, ce sont des évolutions statutaires, réglementaires qui vont engendrer des bouleversements dans le quotidien de travail. Il arrive que les décideurs de l’organisation, eux-mêmes, ne soient à l’origine des transformations ou n’aient aucun autre choix de les porter…
Très souvent, il s’agira de faire évoluer les missions et les rôles, dans un effort d’adaptation aussi bien aux attentes des usagers qu’à la commande du politique… Cela engendre un bouleversement dans le quotidien et, possiblement, des risques psychosociaux.

Il faut noter, pour les appréhender avec justesse, que :

  • L’agent est positionné face à l’usager, qui nourrit des attentes : mais, les moyens disponibles sont ce qu’ils sont : alors, comment faire un travail de qualité ? Ou, plus précisément, qu’est-ce encore que faire de la qualité ? Comment arriver à s’y retrouver, être fier de son travail ?
  • L’agent est positionné dans une organisation du travail : dans quelle mesure cette organisation l’aide à travailler, lui facilite le travail ? Quelle est la plus-value des règles et procédures au regard du désir ou plutôt du besoin de bien travailler ? Qu’en est-il de la qualité des coopérations entre services ?
  • L’agent est positionné dans une relation hiérarchique : le politique décide et si ce n’est lui un organe de gouvernance. Mais… Quel lien est-il fait entre la décisions stratégique et la contrainte opérationnelle ? Est-ce qu’il existe une cohérence ou bien est-ce l’agent, en situation du travail, qui va devoir assumer une mauvaise adéquation entre la mission et les moyens ? Ce qui est alors en jeu, c’est la qualité du dialogue sur le travail, de la base au sommet et du sommet à la base

Pour répondre à ces questions, COSMOSE réalise des diagnostics des risques psychosociaux, avec une approche organisationnelle. Nous développons et dynamisons vos possibilités de dialogue sur le travail. Nous éclairons les décideurs et nous donnons la parole aux acteurs. Nous réalisons avec tous des plans d’actions, simples et ouvrant les perspectives nécessaires.

COSMOSE : une accointance avec la sphère publique

Bertrand Arnould est titulaire d’un DEA droit public de Paris I Panthéon-Sorbonne. Avant de devenir consultant en organisation, il a passé l’équivalent de deux années au Conseil d’Etat (cellule du rapport puis cellule de droit communautaire) au sein de la Section du Rapport et des Etudes. Il a ensuite fait de l’évaluation de politiques publiques pendant deux ans encore.

Voici une liste d’interventions, parmi d’autres, réalisées dans la sphère publique, le plus souvent aux côtés de structures partenaires :

  • Activité de formation-action sur les RPS
    • Format 0,5 à 2 jours pour la Ville de Paris (membres de CHSCT, encadrant, agents…)
  • Diagnostics et accompagnement à l’élaboration de plans d’action :
    • Direction des Affaires Culturelles – Ville de Paris : élaboration du diagnostic quantitatif et qualitatif des RPS, incluant un plan d’actions (2015-2016) .
    • Direction de la Voirie – Ville de Paris : diagnostic quantitatif / qualitatif des RPS (2017)
      SNCF Réseau : étude de l’impact sur des fonctions support d’un établissement industriel d’un projet de rattachement d’une unité de l’Infrapôle (2018)
    • DREAL Grand Est : diagnostic quantitatif et qualitatif des RPS dans un contexte de réorganisation (2017)
    • Voies Navigables de France – Direction territoriale Centre Bourgogne : évaluation de l’impact psychosocial du nouveau projet d’organisation et de règlement intérieur, et conception du Plan de prévention des risques psychosociaux (2015-2016)
    • DRJS Île-de-France : Diagnostic qualitatif des risques psychosociaux (2016)
    • Unité Territoriale de la Direccte Ile de France : évaluation des risques psychosociaux auprès des 400 agents affectés dans ses services (2015-2016)
    • Un organisme collecteur de droits : réalisation d’un diagnostic quantitatif et qualitatif des RPS, suivi de l’élaboration d’un plan d’action (2016)
    • Au sein de l’ONF Lorraine, réalisation d’une étude d’impact sur les RPS et les coopérations inter-métiers d’une réorganisation affectant acteurs de terrain et management intermédiaire (2014)